Centre de l'Amour
 
  Centre de l'Amour
220, route 21
Plantagenet (Ontario)
Canada
K0B 1L0
613-673-4766
ENGLISH FRANÇAIS
 
   


Lettre de Noëlla St-Onge (Directrice)

Plantagenet, Automne 2018


Chers amis(es) du Centre de l’Amour.

Paix à vous ! Paix chez vous ! ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers. J’ai mis du temps à écrire cette lettre, et j’attendais que le Seigneur me donne le sujet dont je devais parler, et c’est venu le 25 septembre seulement lors de la naissance de mon arrière petite-fille. En même temps que je m’éverveillais de l’arrivée de cette quatrième génération, j’écoutais les nouvelles dont nos politiciens cherchaient se faire réélire en parlant du manque de main d’oeuvre, des besoins de recourir à de l’immigration, et j’ai eu la réflexion suivante : Depuis 20 ans, il y a eu combien d’avortements au Canada ? depuis 50 ans, combien d’engfants ont été éliminés avec l’aide de l’État, souvent ?

Tous ces enfants à qui l’on a pas donné la chance de naître, seraient aujourd’hui sur le marché du travail, ils seraient la main d’oeuvre, les plus jeunes des 20 dernières années seraient aux études ou sortiraient de l’Université avec un avenir prometteur que seaient devenus tous ces citoyens qui ont été éliminés sans qu’ils aient un mot à dire?... Ce serait la main d’oeuvre d’aujourd’hui, à qui la faute ? À tous ceux qui ont choisi la mort au lieu de choisir la vie, à toute cette propagande de cette fausse liberté que l’on nous annonce.

Je rencontre de femmes brisées, des hommes aussi qui sont passés par un ou plusieurs avortements, qui ont mal et qui regrettent, mais il est trop tard, ils doivent vivre avec les conséquences de leur choix. Un peuple qui élimine ses enfants n’a pas d’avenir, nous en sommes là chez nous. Les immigrants arrivent ici avec leurs familles, ils fuient la guerre, ils cherchent un pays d’accueil, se laisseront-ils polluer par notre mentalité matérialiste, entreront-ils dans notre vitesse d’en avoir plus ? L’avenir le dira, mais c’est désolant de nous voir aller au Canada, un jour prochain, les événements diront par le Maître de l’univers : Assez, c’est Assez! Je suis entourée de belles petites familles qui disent OUI à la vie, la joie est dans leurs yeux, les enfants sont pleins de vie, l’amour les habite parce qu’ils ont été conçus dans l’amour, désirés et non pas subits ou une mauvaise surprise pour les parents.

Reprenons notre avenir en main, n’ayons pas peur de donner la vie et nous ne parlerons plus du manque de main d’oeuvre. Dans tout cela, Dieu aura le dernier mot.

Quand on choisit délibérément de désobéir à un seul commandement, on porte les conséquence de notre désobéissance et une de ces conséquences, c’est la souffrance.

Sommes-nous un peuple en bonne santé physique et mentale, ou sommes-nous un peuple sans espérance ?

La petite Léa est née le 25 septembre 1918, et voilà ma réflexion suite à sa naissance, que sera Léa dans 20 ans ? seul Dieu le sait. Il a un plan pour elle, comme Il en a pour chacun de nous. Je la regarderai grandir, je m’émerveillerasi d’être l’arrière grand’mère d’une petite fille conçue de deux personnes en amour, Sara et Éric.

Ce sera ma dernière lettre, cette année, je n’écrirai pas pour vous rappeler que je compte sur votre participation popur nous aider à maintenir ce Centre ouvert, vous le savez déjà. Le tapis dans la grande salle a besoin d’être changéet nous regardons présentement pour faire un plancher chauffantqui n’aurait plus besoin d’être changé, cela améliorerait beaucoup de confort des piedset des jambes et ce serait permanent. Si Dieu le veut, ce sera fait en juillet. Nous avons ajouté 3 unités d’air climatisé dans la maison et c’était devenu nécessaire à cause des étés chauds que nous avons maintenant.

Laurent nous a laissé des CD’s; J’enverrai à toute personne qui nous aura laissé 25$ et plus un CD de celui qui nous a bercé avec sa musique, même s’il ne chante plus, il peut chanter encore grâce à ces enregistrements. Merci d’avance.

En terminant, je vous souhaite une bonne santé, un heureux temps des Fêtes avec tous ceux que vous aimez. Merci pour votre participation pour Le faire connaître et Le faire aimer.

La famille du Centre par Noella S., fière arrière grand’mère de Léa



Septembre 2018

 
 

Droit d'auteur © 2015 - Centre de l'Amour