Centre de l'Amour
 
  Centre de l'Amour
220, route 21
Plantagenet (Ontario)
Canada
K0B 1L0
613-673-4766
ENGLISH FRANÇAIS
 
   

Lettre de Noëlla St-Onge (Directrice)

Août 2016

 

Plantagenet, 26 août 2016

Chers amis(es) du Centre de l'Amour.

Par cette belle journée de la fin d'août, malgré la menace d'une grève des Postes, je continue de communiquer avec vous par l'écriture en espérant un règlement à ce conflit.

Il y a de très belles choses qui se passent; le bien ne fait pas de bruit; mais quand le mal éclate, il y a des éclaboussures, mais quand on fait le bien, il n'y a que la beauté autour de nous. J'ai le goût de vous partager un évènement dont nous avons été témoins.

Il y a 4 ou 5 ans nous avons commencé à accueillir un groupe d'hommes qui venaient ici pour prier, louer le Seigneur, partager la Parole de Dieu et essayer d'en vivre par la suite. C'est un mouvement oecuménique, ils acceptent tous ceux qui veulent prier le Vrai Dieu. Au fil des années, quelques épouses de ces hommes ont demandé d'avoir une retraite pour des femmes qui ont eu recours à leur ligne téléphonique, un service d'aide, d'écoute et de prières, je sentais que je devais dire oui à ce groupe. Une partie de ces femmes venaient des États-Unis et l'autre partie du Canada. Je ne savais pas à quoi m'attendre, elles ne connaissaient que la voix qui leur parlait de Jésus, la voix qui leur avait fait connaître la Parole de Dieu, mais le visage de ces femmes leur était inconnu. Les dirigeantes ont eu l'idée de les rassembler ici pour prier ensemble et fraterniser.

La semaine précédant la retraite, j'ai commencé à avoir un langage intérieur disant ceci: Quand Je t'ai demandé d'accueillir en Mon Nom, Je ne t'ai pas dit: "Juste les catholiques"! J'ai réfléchi et j'ai dit: " c'est vrai Seigneur, pas juste les catholiques." Un peu plus tard: " Quand Je t'ai demandé d'accueillir en Mon Nom, Je ne t'ai pas dis :" juste les blancs;" alors je me suis souvenue de cet instant où Jésus m'a dit: " Un jour Je te confierai une maison où tu accueilleras en Mon Nom;" c'était en septembre 1985.

Ce dialogue intérieur a continué en disant:" Vois tu ce sont tous mes enfants, Je ne fais pas de différence." J'ai continué de méditer ce que je venais d'entendre, et je me suis dis il y a sûrement un rapport avec la retraite qui s'en vient et nous avons prié sans savoir.

Quand elles sont arrivées, elles étaient 47, dont 25 américaines et 22 canadiennes. C'était la joie de voir enfin le visage des personnes qui les avaient soutenues dans une période difficile de leur vie.

Tout au long de la fin de semaine, elles ont loué le Seigneur pour les merveilles qui s'étaient opérées dans leur vie, alentour d'elles, elles ont témoigné de leur vie personnelle, de leurs addictions passées. Il y a eu un ministère de guérison et j'ai pû toucher l'action de l'Esprit Saint dans ces femmes touchées par le Seigneur. À ma grande surprise, elles se sont mises à prier et chanter en langues, à prophétiser. Une de ces prophéties a été une réponse à une question que je me posais intérieurement. Dieu était vraiment présent dans cette rencontre.

À la fin de la rencontre, j'ai découvert qu'elles représentaient 20 dénominations différentes et qu'elles étaient venues ici pour prier à Plantagenet, il y avait même des catholiques, la majorité de ces femmes étaient noires, pas une seule fumeuse et elles étaient heureuses d'être accueillies par des blancs , catholiques où l'on ne fait pas de différence de couleur, de langue ou de religion.

Jean Paul II l'a fait à Assise en invitant les dirigeants de d'autres Églises à venir prier avec lui à Assise. Je vous dis : "Apprivoisons nos différences ." Jésus ne fait pas de différence. Je suis encore portée par la joie de cette rencontre en juin et j'espère que cela và se répéter, il faut s'ouvrir à prier avec d'autres et on a tous le même Dieu.

J'aurais encore quelques bonnes nouvelles à écrire, mais je dois m'arrêter.

J'ai toujours a coeur d'avoir un local pour mettre à la disposition de ceux qui en ont besoin, toutes les choses que nous recevons. Tout en aidant les autres, on pourrait avoir un petit revenue pour le Centre. Nous avons une grande quantité de choses utiles mais pas de local pour le public. Tout don est toujours bienvenue pour aider les autres.

Merci d'avance pour votre geste d'entraide.

Bénédictions sur vous!

Noëlla S.

Lettre

 
 

Droit d'auteur © 2015 - Centre de l'Amour